Vendredi 6 février 2020, 8h30, zéro degré et un grand soleil : les conditions idéales pour partir marcher dans la nature… 11km plus tard, que s’est-il passé dans mon corps et dans ma tête ? Une sensation de mieux respirer, de chaleur dans mon corps (je fais de la marche active), de « bonne » fatigue ; dans la tête, une sensation de clarté mentale ! voilà mon ressenti et les effets « visibles » de cette randonnée ; mais il y a aussi des avantages moins tangibles immédiatement, notamment pour la santé mentale et le cerveau.

On connaît déjà les bienfaits de la marche sur le corps et la santé physique :

La randonnée dans la nature est une excellente forme d’exercice, qui peut brûler entre 400 et 700 calories en une heure, selon la difficulté de la marche. L’avantage supplémentaire est que la randonnée n’est pas aussi contraignante pour nos articulations que d’autres formes d’exercice comme la course à pied. De plus, il est avéré que ceux qui font de l’exercice à l’extérieur sont plus susceptibles de se tenir à leurs programmes d’exercice, ce qui fait de la randonnée un excellent choix pour ceux qui envisagent d’intégrer l’exercice dans leur vie quotidienne.

Les principaux bienfaits de la randonnée sur le physique :

  • Le renforcement des os et des articulations
  • La limitation des risques cardiovasculaires
  • La lutte contre le surpoids et l’obésité (puisqu’elle transforme la graisse en muscle)
  • L’amélioration de la respiration
  • L’entretien des muscles
  • Le renforcement du système immunitaire

Ce qui en soi est déjà une somme d’excellentes raisons pour s’y mettre !

Mais les études scientifiques successives montrent que passer du temps à randonner dans la nature procure de multiples avantages pour la santé mentale et le cerveau.

La technologie et le bruit des zones urbaines accaparent sans cesse notre attention et nous empêchent de nous concentrer, ce qui affecte nos fonctions cognitives. Notre hyperconnexion permanente nous prive de notre besoin de continuité. Les balades dans la nature peuvent être une puissante médecine : elles réduisent notre fatigue mentale, apaisent notre esprit et nous aident à penser de façon créative.

Et effectivement, j’ai moi-même remarqué que lorsque je vais marcher, dans les premières minutes, mes pensées continuent à foisonner et à arriver en désordre…puis elles finissent par s’apaiser, se clarifier et c’est toujours lors de ces randonnées que les idées arrivent ! Pour moi, la randonnée est vraiment le meilleur moyen de révéler ma créativité !

Notre environnement quotidien est de plus en plus urbain (alors que nous venons tous de la nature…) et l’urbanisation est liée à la dépression et d’autres formes de maladies mentales. Nous éloigner de cet environnement et passer du temps à l’extérieur où il y a moins de stress mental, moins de bruit et moins de distractions peuvent être bénéfiques pour notre santé mentale. Cela permettrait de réduire le stress et les ruminations.

Par ailleurs, selon une étude menée dans l’Illinois, les chercheurs ont constaté que l’exposition d’enfants à des « activités de plein air et dans la nature » réduisait leurs symptômes de TDAH.  Par extension, les bénéfices de l’exposition à la nature peuvent s’étendre à toute personne ayant les symptômes d’inattention et d’impulsivité.

Selon des chercheurs de l’Université de Colombie Britannique, cette fois-ci, l’exercice en plein-air peut même améliorer la mémoire et les capacités cognitives. Dans cette étude sur des femmes âgées, ils ont trouvé que l’exercice en plein air augmente le volume de leur hippocampe (partie du cerveau associée à la mémoire spatiale et épisodique).

Non seulement l’exercice améliore la capacité cognitive et peut prévenir son déclin, comme montré dans l’étude, mais il peut également réduire le stress et l’anxiété, stimuler l’estime de soi et libérer des endorphines (les hormones du bien-être).

Nous pouvons parler désormais de vitamine V (pour verte). En effet, lorsque nous sommes exposées à des scènes de la nature, différentes régions de notre cerveau se connectent et se mettent à agir dans une synchronisation harmonieuse.  A contrario, les environnements fabriqués par l’humain (une autoroute, par exemple) perturbent ces connexions. De même, des patients d’hôpitaux dont la chambre a une vue sur de la verdure récupèrent mieux et plus rapidement que ceux qui ont une vue sur des paysages urbains.

Au japon, les habitants des villes pratiquent déjà depuis longtemps les « bains de forêt » qui permettent de diminuer le taux de cortisol (l’hormone du stress). La forêt est en effet depuis toujours un refuge naturel pour ceux qui souhaitent échapper à l’agitation et aux contraintes ; c’est un lieu qui procure repos, apaisement, quiétude, créativité, inspiration.

Certains médecins progressistes sont maintenant conscients que les gens qui passent du temps dans la nature souffrent moins de stress et jouissent d’une meilleure santé physique. A quand les ordonnances de marche au vert pour remplacer les médicaments lorsque c’est possible ?

Et dernière bonne nouvelle, la randonnée est l’un des sports les plus faciles et les moins chers.

Accessible au plus grand nombre, la randonnée peut même se pratiquer en famille, un excellent moyen pour tous de lâcher ses écrans préférés et de partager un moment d’échanges et d’observation de la nature !

C’est ce que je fais le week-end avec Raphaëlle (7 ans) ; nous voyons des  canards et des poules d’eau (parfois des hérons cendrés et en ce moment des vols d’oies) , nous allons donner du pain dur aux chevaux et admirons ces 3 vaches Highlands que nous avons la chance d’avoir à côté de chez nous…il y a aussi une cascade, et tout en haut, un vieux coffre-fort rouillé qui ravit Raphaëlle et lui permet d’inventer des histoires de pirates !

Un bon équipement (chaussures et vêtements adaptés) et quelques précautions liées à la météo suffisent pour ressentir calme, bien-être et sérénité, pour faire du bien au corps et pour booster son cerveau ! Une excellente médecine alternative !

Et vous, vous marchez ?

Articles recommandés

2 commentaires

  1. Superbe éloge de la marche à pied. Merci Isabelle d’en parler si bien. Alors que trop souvent cette pratique est ignorée ou dénigrée face à des sports « plus sérieux, je trouve aussi qu’elle a des bienfaits uniques. Ceux que tu cites sont déjà d’excellentes raisons pour s’y mettre. Dans mon expérience perso, lorsque je marche en solitaire je rentre en méditation. Je me laisse immerger par la nature et elle m’apporte un apaisement de l’esprit incroyable. La vue du végétal, sentir les odeurs, toucher les textures, ecouter les bruits, marcher sur différents sols, tout cela est une source de bonheur. Observer les oiseaux et les animaux sauvages de près me fait souvent penser à la pratique d’un art martial. Pouvoir regarder au loin est aussi apaisant pour la vue (souvent sollicitée sur les ecrans). Mais le top pour moi est une halte au milieu de la forêt et pouvoir enlasser le tronc d’un hêtre majestueux. Impossible d’expliquer ce qui se passe mais ça me fait du bien. Merci pour ton article. J’espère qu’il motivera tes lecteurs à bénéficier eux aussi de la vitamine V.
    Claudio

    1. Merci Claudio pour ton témoignage !
      Je suis 100 % d’accord avec toi et je te rejoins sur la pratique du « tree hug » qui me laisse à chaque fois un sentiment incroyable…j’ai l’impression d’avoir puisé une énergie énorme et bienveillante et d’être tellement plus…clairvoyante ! C’est une expérience incomparable. Dommage que tu sois si loin, les sessions de Yogiwalkie pourraient te plaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *