Pourquoi je me suis mise au Zentangle…

Et d’abord, qu’est-ce que le Zentangle ?

C’est une méthode de dessin, facile et relaxante, créée en 2002 par Maria et Rick, un couple d’artistes américains.

En traçant des motifs (tangles) simples, abstraits, de façon répétitive et en pleine conscience, on arrive à un état proche de la méditation – pourquoi ? Parce que la concentration induite par la progression trait après trait de votre dessin permet d’apaiser les fluctuations du mental. Quand vous dessinez, vous ne pensez plus à rien d’autre !

Le Zentangle se pratique sur un carré de papier (épais) blanc d’environ 9 cm x 9 cm, que l’on appelle «carreau» ou «tuile » (« tile» en anglais). Le matériel nécessaire est très sommaire : un feutre noir fin de bonne qualité, un crayon gras et une estompe (le «tortillion» en anglais), qui va donner du relief au dessin – pas de gomme évidemment car il n’y a pas d’erreur en Zentangle !

Tout le monde peut pratiquer (adultes ou enfants) et il n’y a pas besoin de savoir dessiner, les tangles sont expliqués pas à pas. La taille du carreau permet de le transporter facilement et de pratiquer à peu près partout ; en une trentaine de minutes (les plus aguerris seront plus rapides), on peut terminer un carreau.

Les étapes de la méthode

Il y a 8 étapes très simples à appliquer pour pratiquer facilement :

  • Apprécier le moment présent : avant de commencer, on peut respirer, détendre les muscles et apprécier ce moment pour soi.
  • Faire un point à chaque angle de son carreau, au crayon, à environ 1 cm du bord.
  • Relier ces points entre eux pour réaliser la bordure ; cette bordure va délimiter l’espace dans lequel vous allez dessiner au feutre fin ; les traits peuvent être droits ou courbes, tout est permis.
  • Tracer la « ficelle » (« string » en anglais) ; elle permet de délimiter le carreau en plusieurs espaces dans lesquels les motifs seront dessinés. Elle se compose d’un ou plusieurs traits légers, droits ou courbés, mais toujours très spontanés.
  • Dessiner des tangles (motifs) dans chacun des espaces libres. On dessine au feutre, en suivant une séquence précise de traits qui permet au final d’obtenir un motif tout en garantissant une expérience facile et relaxante.
  • Appliquer les ombres au crayon gras et estomper ; cette étape permettra de donner du relief au carreau.
  • Il est temps ensuite de signer son œuvre (on peut aussi marquer au dos du carreau, la date, le nom des motifs et peut-être les circonstances dans lesquelles le dessin a été réalisé ou l’état émotionnel avant/après, …)
  • Contempler son œuvre et ap-pré-cier !

Les bienfaits de la méthode

Pour moi, c’est d’abord prendre du temps pour soi, au calme, en pleine conscience. C’est un moyen de se relaxer, de lâcher-prise, de prendre confiance en soi et de développer sa créativité.

Je suis quelqu’un de très peu créatif, je ne dessine quasiment jamais et bien sûr je me trouve particulièrement nulle ! Avec le Zentangle, il n’y a pas de résultat à atteindre, chaque trait est tel qu’il doit être et à sa place ! Le fait de dessiner directement au feutre, sans gomme ni règle oblige à « y aller » et à se lâcher ; ça aide vraiment à prendre confiance.

Le fait de dessiner des tangles, en suivant le pas à pas, procure enfin une grande concentration. Je ne vois pas le temps passer et rien autour de moi ne peut me perturber !

Le parallèle avec le yoga

Ce qui me plaît dans cette pratique, c’est qu’elle est très proche du yoga ; on l’appelle d’ailleurs parfois le « yoga du cerveau » …

Comme au yoga, il n’y a pas de résultat à atteindre, seuls le chemin et la pratique comptent ; comme au yoga, c’est une pratique qui permet de se retrouver avec soi-même, en pleine présence et sans jugement ; et comme au yoga, l’état induit est un état très proche de la méditation. En effet, l’état de yoga commence « là où s’arrêtent les fluctuations du mental » et c’est exactement ce qu’il se passe lorsque l’on dessine.

J’ai commencé à pratiquer en janvier 2019 (j’avais découvert la méthode avant mais je n’osais pas me lancer !) …puis j’ai « lâché » mais toujours avec l’idée de reprendre dans un petit coin de ma tête ! Et aujourd’hui, je pense que je vais vraiment travailler afin d’aller un peu plus loin dans cette aventure.

J’ai d’ailleurs demandé à Ludivine (Croquinotes et Gribouillage) d’intervenir dans mon stage de yoga afin de faire découvrir cette méthode à mes élèves. Tout le monde a apprécié !

Je vous poste ici quelques-uns de mes carreaux (avec les noms des motifs utilisés), dont j’ai appris à être fière – ce qui en soit est un véritable exploit pour moi !

Prochaine étape : devenir Certified Zentangle Teacher ? …

Articles recommandés

2 commentaires

  1. Bravo Isabelle, très beau site , calme et apaisant ça commence bien …
    Moi qui est beaucoup dessinée avant de me lancer dans la cuisine , ces quelques lignes d’explication m’ont redonnées le goût de reprendre le crayon , merci et belles continuation à toi
    BettyCook

  2. Merci Betty pour ton gentil commentaire !
    Je suis ravie si tu retrouves l’envie grâce à cet article ; n’hésite pas si tu veux plus d’infos, on peut s’en parler et je dirai où aller chercher plus d’infos et des tutos
    Bisous et à très bientôt j’espère….

Répondre à Paris Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *